dimanche 20 novembre 2011

lundi 13 décembre 2010

Face à l'automne 8 2010







Niveau 5 - Esther Laliberté - Jean-François Guérard
Création et gestion - image corporative et publicitaire

http://www.niveau5.com/

Depuis 1994, nous sommes dédiés à votre succès. Répondre rapidement à vos besoins, comprendre vos enjeux, guider votre démarche, atteindre vos objectifs, voilà notre travail au quotidien.

La fierté que vous aurez à diffuser les outils de communication et les campagnes qui atteindront le niveau 5 est notre source de motivation. La communication est une question d'émotion et de relations humaines.

IMAGE CORPORATIVE

IMPRIMÉS ET CAMPAGNES

WEB ET RÉSEAUX SOCIAUX

mercredi 14 octobre 2009

Face à l'automne 7 2009


Recyclons
Lundi, le 12 octobre 2009

mardi 28 juillet 2009

Face à l'automne 6 2008







Paix sur terre


Face à l'automne 5 2007





El Mundo - Le monde - The world

vendredi 31 août 2007

Face à l'automne 4 2006





Phoenix

En hommage au personnage de Jean Grey

Face à l'automne 3 2005




Chapitre 2

Photographie pour l'album Chapitre 2 de Jef C2

Face à l'automne 2 2004




Le gardien de la forêt

Face à l'automne 1 2003




Le tout commença le samedi 12 novembre 2003.

Depuis des années j'y rêvais.

Ce matin précisément, j'annonce à ma conjointe que je m'en vais pour la journée. Où ? Me demanda-t-elle ? Au parc du Domaine Etchemin, lui répondis-je. Pour vivre une expérience qui deviendra, tel mon rêve, une journée marquante de ma vie.

J'ai eu la chance de vivre une journée magique. J'ai eu la chance de côtoyer un héron qui venait prendre de mes nouvelles durant toute la journée et j'ai eu la chance de pouvoir créer sans contrainte et aider de la nature.

Après avoir cueillis, une à une, des feuilles gorgées de couleurs « inimprimables » et peint avec celles-ci sur le parvis de ce parc, j'ai compris qu'il était arrivé un phénomène qu'il ne fallait pas que je garde secret (voir l'image en entête).

C'est en revenant le lundi au bureau que le 2e chapitre débuta. Mon équipe me regarda parler avec un gros point d'interrogation, jusqu'à ce qu'elle saisisse l'intensité du phénomène. Quelques dix minutes plus tard nous étions à préparer l'événement qui se déroula le 9 octobre 2004 avec l'aide de plusieurs bénévoles, commanditaires et 19 artistes que je tiens à remercier tout particulièrement pour la grande ouverture d'esprit qu'il ont eu en cette journée.

dimanche 12 août 2007

Crayons de cire

10 Crayons de cire

Tel un navire je suis rentré
Rentré à la maison
Auprès de mon garçon
Que je lui chante une chanson

Il m'attendait pour s'endormir
Que je lui chante cette chanson
Qu'il me disait avec sourire
Qu'il préfère aux camions

Des histoires qu'il ne pourrait vivre
Sauf qu'à l'autre bout du monde
Des histoires comblées d'illusions
De feu et de trahisons

Et puis mon fils s'endormira
Dans le creux de mes bras
Pour prouver encore une fois
Que l'histoire se répétera

Ce s'ra toujours le coeur serré
Qu'à cette nuit j'repenserai
Qu'il nous a presque enragé
À force de se lever

Je sais qu'un jour il comprendra
Car sans cesse il grandira
Pour devenir un homme comme moi
Incluant tous les tracas

Peut-être qu'un jour ce sera son tour
À sa façon de dire l'amour
Peut-être à moi ou son amour
Je lui souhaite pour toujours

À cet âge je ne peux lui dire
Il préfère ses crayons de cire
Mais je sais qu'il déchiffrera
C'que j'voulais dire par là

J'avais pensé que ça s'ferait autrement
Mes souvenirs me l'ont traduit
Et j'prends conscience maintenant
que oui je l'aime tant malgré tout
Malgré tout

Les 4 éléments

09 Les 4 éléments

Assis sur une vague, oublier qui ne se briserait jamais
Perdu en plein orage, sans la tenue ni les sens que je devrais
Laisser couler l'eau sur son dos jusqu'à penser, abuser
À fleur de peau sens déployés j'y puiserai j'm'y abreuverai

La douce pluie chaude de l'été, qu'on devrait apprendre d'emblée à aimer
Viendra l'éteindre si allumé gavé de chaleur et de mille couleurs
M'émerveiller pendant des heures en r'gardant le feu se renouveler
Et le soleil qui me séduit me caresse et me nourrit

Fouler les pas d'avant en essayant toujours d'améliorer
S'en moquer autant et la laisser bêtement s'atténuer
Penser trop tard d'y arriver de s'tromper, de se questionner
À nos enfants d'y arriver de s'tromper de recommencer

À travers feu à travers loi j'en fais le voeu, j't'amène avec moi
Avec l'amour que je donnerai, c'est ce fléau que j'apaiserai
En écoutant les vagues s'abattrent sur ce rocher, j't'y amènerai
Et repeindre la voie d'une autre couleur pour retrouver cette douceur

Dans un ciel grand tout vert, je me perdrai je me laisserai tomber
Transparente et intouchable et pourtant de plus en plus souillée
J'ai l'impression que l'vent va m'tuer avant même d'être libéré
De tout côté, être assailli avoir envie de m'envoler

À travers feu à travers loi j'en fais le voeu, j't'amène avec moi
Avec l'amour que je donnerai, c'est ce fléau que j'apaiserai
En écoutant les vagues s'abattrent sur ce rocher, j't'y amènerai
Et repeindre la voie d'une autre couleur pour évincer cette douleur

J’y tiens

08 J’y tiens

Tant de souvenirs m'ont envahis
En leur sein j'ai grandi
Si loin et pourtant si touchant
J'me sentais bien en d'dans

Je garderai en moi leurs liens, j'y tiens

Je pense alors j'étais gamin
Insouciant du destin
C'est maintenant que j'ai tout compris
Les plus belles années d'ma vie

Et fier de leur ressembler et de tant aimer
J'emporte avec moi serré, leurs liens

Lumière se lève, sur la terre entière
Le ciel se calme, le vent s'arrête
J'y verrai clair, après l'tonnerre
L'espoir rejaillit, délivrant l'oubli

J'y repense, lointains souvenirs
En m'promettant d'sourire
Ces images jadis ensevellies
Oui suivront toute ma vie

Et fier de leur ressembler et de tant aimer
J'emporte avec moi encré, leurs liens

Lumière se lève, sur la terre entière
Le ciel se calme, le vent s'arrête
J'y verrai clair, après l'tonnerre
L'espoir rejaillit, délivrant l'oubli

Et oui à partir de demain
Je l'jure j'en prendrai soin
De ma femme et de mon gamin
En prenant bien leurs mains

Et fier de leur ressembler et de tant aimer
J'emporte avec moi gravés, leurs liens

Lumière se lève, sur la terre entière
Le ciel se calme, le vent s'arrête
J'y verrai clair, après l'tonnerre
L'espoir rejaillit, délivrant l'oubli

Un autre verre

07 Un autre verre

Commençons par aller prendre un verre
Dans un bar sans aucune raison
Peu importe celui qui aura d'l'air
Du début d'notre relation

Car ce soir se soûler se taquiner
On prendra un taxi pour rentrer
Sortons souper et jouer au billard
Ce soir on fait garder

Laisse-moi donc t'amener te guider
Dans une autre ville t'aimer
Où on a toujours voulu aller
Pour être sur de n'être déranger

Prenons notre temps veux-tu détends-toi
Laisse-moi te payer un autre verre
Dans un autre bar qui saura nous plaire
Détends-toi mets-toi à l'aise

Car ce soir il n'y a que nous deux qui compte
Écoute-moi il faut que j'te raconte
Deux trois p'tites choses qu'il faut que je te dise
Avant qu'les autres te le dise

Laisse-moi donc t'amener te r'trouver
Blottie dans mes bras et t'aimer
Oui où t'as toujours voulu aller
Quitte à c'que le reste soit oublié

Le reste oublié

Tout se confier
En allant danser
Ventres serrés
Tout se pardonner
Et se caresser
Personne d'offensé
Pouvoir s'embrasser
Pourquoi se gêner
Vêtements trop serrés
Blouse déboutonnée
Envie d'y goûter
Pourquoi se gêner
Envie de

À pas de géant

06

À pas de géant

Le sable entrait dans mes chaussures
Le ciel était orangé
Je croise un mamba à ma droite
Je l'ai à peine dérangé

Du but j'me sens touché
Un jour y arriver

Plus j'avance plus la soif tenaille
Ma tenue devient enflée
Tels mes pères j'm'y habituerai
J'continue d'avancer

Mes genoux deviennent si lourds
Mes pieds attendent leur tour

Mais j'avance sans m'décourager
Mon nez commence à peler
Je vois au loin c'que j'ai cherché
Un rapace à m'observer

J'y suis presque arrivé
Aller avant d'tomber

Nous arriverons tous en même temps
À nos rêves à pas d'géant
À croire qu'y aura toujours d'l'espoir
Accompagné de tourments

À genoux j'n'avance presque plus
Je n'ose même pas y penser
Que ça s'peut que je n'puisse avancer
Ni même de pouvoir bouger

Si proche qu'à quelques pas
J'y toucherai de mes doigts

Nous arriverons tous en même temps
À nos rêves à pas d'géant
À croire qu'y aura toujours d'l'espoir
Accompagné de tourments

Le diable se presse derrière mon ombre
Et se dévoile à mes pieds
Une offre que je n'peux refuser
J'me suis penché pour y trouver
Un «deal» à regretter
On s'y s'ra tous brûlé

1 x au ciel

05 1 x au ciel

C'est peut-être avec son père
Qui a tenté d'nous dire quoi faire
De sa vie de ses misères
Pour éviter de les refaire

Ou peut-être avec sa mère
Qui nous a mis sur terre
Suite à l'amour non pas la guerre
Quelques ennuis tout à refaire

Ou avec ses vieux chums
Avec qui j'me suis bourré
D'alcool, de drogue et de party
Pour pouvoir oublier

Avec qui 1 x au ciel
On passera l'éternité
J'voudrais bien savoir c'est qui
Ça m'aiderais à m'préparer
Avec qui 1 x au ciel
Avec qui j'vais m'retrouver
J'voudrais bien savoir c'est qui
Qui décide tout ça pour moi

C'est peut-être avec sa femme
Avec qui on a vécu
L'amour et l'amitié
Plus qu'une histoire de cul

Ou avec ses enfants
À qui on a tout donné
Les nuits le temps l'argent
Et nos meilleurs années

Mais après tout la vie c'est ça
Et je souhaite que ça change pas
C'est juste que là je m'suis demandé
C'qui était pour arriver

Avec qui 1 x au ciel
Un verre je me verserai
Avec qui j'vais bien pouvoir
Me rappeler le passé
Avec qui 1 x au ciel
J'vais pouvoir me confier
J'ai jamais eu l'courage de dire
Que j'les ai tous aimé

Le plus beau choix serait tout ce monde là
Mais les étoiles ne l'permettent pas
Et l'autre problème c'est que tout ce monde là
Peut pas répondre comme moi

Avec qui 1 x au ciel
Un verre je me verserai
Avec qui j'vais bien pouvoir
Me rappeler le passé
Avec qui 1 x au ciel
J'vais pouvoir me confier
J'ai jamais eu l'courage de dire
Que j'les ai tous aimé

Sous un soleil d'Ardant

04 Sous un soleil d'Ardant

Un mois d'avril qui s'annonce chargé d'émotions
Vêtements légers, peaux bronzées, à l'horizon
C'qui m'rattache pourtant, espoir de meilleurs vents

Pressé d'enlever tout ce'qu'on peut, de reconstruire
Remettre le tout en question, pour le désir
Le temps avance et pourtant, j'm'en suis fait, jamais tant

Sous un ciel si bleu
Je n'pouvais faire qu'un voeu
Que pour la 1ère x cette année
Je l'ai enfin remarqué
Et depuis que j'ai compris
Je n'ai qu'une seule envie
De quitter, de foutre le camp
Sous un soleil d'Ardant

Prochaine sortie éclairée, banalisée
Sans me soucier j'la prendrai, courbes mouillées
Il suffit d'un instant, regarder droit devant

C'que Dieu nous a bien légué, en plus des péchés
Y'avait sûrement une raison pour nous faire aimer

Sous un ciel si bleu
Je n'pouvais faire qu'un voeu
Que pour la 1ère x cette année
Je l'ai enfin remarqué
Et depuis que j'ai compris
Je n'ai qu'une seule envie
De quitter, de foutre le camp
Sous un soleil d'Ardant

Les autres femmes

03 Les autres femmes

J'ai trouvé un abri pour mon coeur et puis mon esprit
La couleur d'un ami me prenant sans jugement
Mais l'envie qui reluit s'assoupit puis revit
L'appétit qui grandit refoulé une souris

Le vent souffle l'air de rien pour montrer d'autres chemins
Qui me guettent me disent viens dans mes bras jusqu'au lendemain

Si je peux rassurer, tout au plus refroidir
J'arriverai à montrer que je peux me mentir

Lignes parfaites l'air de rien se rapprochent et m'effraient
Elles me hantent me disent viens sur mon corps jusqu'au lendemain

J'sais que c'est dur d'être une femme
De demander à temps plein d'être une femme
Et en plus d'être femme
Une maîtresse à temps plein et une femme
J'y peux rien, j'en peux plus
C'est pour ça que j'te demande de me faire oublier les autres femmes

Cette odeur qui m'attire ne me laisse que désirs
Oui de grâce aide-moi sans ton aide j'y arriverai pas
Ma mémoire se souvient de ta peau, de ce qu'elle goûte
Cette saveur à ma bouche me parvient même quand je te touche

Silhouettes, l'air de rien se dessinent au fusain
Elles me gênent me disent viens sur mes lèvres jusqu'au lendemain

De si belles épaules, de si beaux ventres
Faites quelque chose la tête me penche
De si beaux sourires, de si beaux seins
Faites quelque chose
Faites-moi regarder ailleurs

Crier

02 Crier

J'y perdrai mon sens
À force d'y penser
Chaleur contre chaleur
Une autre fois y goûter

Un ventre si parfumé
M'enivre me paralyse
Me fera faire des bêtises
Me fera chavirer

C'est d'ça dont j'ai envie
J'l'avoue en quantité
Comme une drogue qui m'laisse en vie
Avant d'étouffer

C'est tout son être
Que je désire
C'est tout son corps
Que je veux serrer
C'est tout son coeur
Oui qui m'inspire
C'est tout son âme
Que j'veux aimer

J'arriverai p't'être à tout lui dire
Ou au moins j'pourrais p't'être l'écrire
Car crier je n'peux me l'offrir

J'y perdrai à coup sûr
Trop forte dépendance
Elle s'est s'y bien s'y prendre
Elle connaît mes coutures

Une porte est grande ouverte
Attendez-moi faut que j'y bascule
À la fois si rose et rouge
J'vais sûrement y rester

Promesse au sang

01 Promesse au sang

À nous aider
Elles se sont oubliées
Leur chiennes de vies
Oui elles y ont goutté

Relais des deux
Devenu trop vieux
Du vert au bleu
Espérer mieux

Plus liés que jamais
On court pour se rappeler
Chandelle protégée
Peur de tout oublier

Sachant maintenant
Qu'en manque de temps
Se rapprocher
Multiplier

Marqué à vie
Qu'on n'pourra oublier
Intensifier
Se souvenir du passé
Présent brisé
Des détours décuplés
Faisan doré
Futur rapproché

Oui mais maintenant
À bien y penser
Il s'rait p't'être temps
De tout leur avouer

Remerciements
Aux coeurs si grands
Promesse au sang
D'un avenir blanc

lundi 6 août 2007